Taiko, tambour japonais

Encore rare en France, la pratique du taïko (太鼓), tambour japonais, est une manière à la fois énergique et envoûtante de découvrir ce que le Japon a de plus traditionnel et de plus authentique dans ses festivités.

Longtemps utilisé comme moyen de communication avec les divinités japonaises (les kamis) et réservé à la seule utilisation des prêtres shintoïstes, le taïko s’est progressivement vu confier la tâche, aux abords du XIIème siècle, de mener gaillardement les soldats à la guerre.

Le cœur et l’âme stimulés par les roulements puissants des immenses O-daïko des champs de bataille, les soldats menèrent combat après combat tout le temps que dura l’ère féodale.
Il fallut attendre la fin de l’ère Edo et le retour au calme de l’ère Meiji pour voir les taïko exprimer les balbutiements de leur potentiel artistique sur les planches du théâtre Kabuki.
Ils ne font alors que marquer le rythme des chansons et moduler les différentes phases des scènes.

Kichigai Taiko

Fruit de la passion des arts martiaux, de la musique et du Japon, nos 3 musiciens ont créé le groupe Kichigaï Taïko il y a une quinzaine d’années.

Ils ont créé une école de percussion japonaise (Raïjin wadaïko) en Franche-Comté qui a permis à plusieurs dizaines d’élèves du Grand Est de découvrir cette discipline.

Leur particularité est un subtil mélange de musiques traditionnelles liées à la percussion accompagnées de chorégraphies artistiques et visuelles issues des arts martiaux.
Leur spectacle est un enchantement pour les yeux et les oreilles.
Ils se produisent régulièrement partout en Europe.

Le taïko est l’art martial de la musique, un partage d’énergie coloré de sonorités festives et guerrières.

Découvrir le site : Kichigai Taiko