Premier moment, Tsukimi LWE : katana

2 juillet 2021 dans LWE

Le week-end des 19 et 20 juin 2021 a eu lieu le premier rendez-vous : Tsukimi LWE.
Ce premier évènement était organisé autour du katana, le sabre des samurai.

Au programme, rencontres, conférences autour du katana et de son histoire à travers les époques.
Démonstrations de battodo, aikiken et kendo.
Passionnés dans leurs domaines, F. van de Walle, R. Pasquette et J. Marchand sont venus à la rencontre du public, le samedi après-midi et le dimanche matin.
Les visiteurs ont pu apprécier l’exposition composée d’armure, ainsi que de kabuto (casques) et mempo (masques).
Des lames de katana, des sabres de diverses tailles et époques  étaient exposés, ainsi qu’une collection de flèches d’archer.

Ce rendez-vous n’aurait pu avoir lieu sans l’aide de notre partenaire Orion 1.7, qui a mis à disposition les locaux cette fameuse constellation d’entreprises, au Hangar 107 de Rouen.

Retour en photos sur ce rendez-vous qui en augure d’autres… sur d’autres thématiques (liées au Japon).

Akira kurosawa

23 mars 2020 dans Culture

Akira KurosawaAkira Kurosawa est né le 23 mars 1910 à Tokyo.
Issu d’une lignée de samouraïs, fils d’un officier et professeur à l’école militaire de l’armée impériale, il apprend le kendo.
Après s’être inscrit dans une école de beaux-arts, en 1929 il adhère à la Ligue des artistes prolétariens.

Il habite pendant quelques temps à Tokyo, chez l’un de ses frères, commentateur de films muets, il le suit dans les salles de cinéma. Là, Akira Kurosawa découvre un grand nombre de classiques, et se passionne pour le cinéma.

Il débute comme second assistant-directeur, écrit son premier scénario en 1940 et sort son premier film, La légende du judo en 1943.
Kurosawa est déja victime de la censure, son film est amputé d’une vingtaine de minutes.

En 1948, L’Ange ivre, avec son acteur favori, Toshiro Mifune est le premier tournant de sa carrière.
C’est en 1950, avec Rashomon, que Akira Kurosawa sera reconnu dans le monde entier grâce à un Lion d’Or au Festival de Venise obtenu en 1951.

En 1971, après quelques échecs et après avoir connu la gloire, Akira Kurosawa tente de se suicider.
Cette tentative échoue, et quelques années plus tard, le film Ran redonne la gloire à l’auteur.
Kurosawa est surtout connu pour ses films de jidaigeki comme Les Sept Samouraïs et Ran mais ses films ont également pour sujet le Japon contemporain comme Chien enragé et Vivre.

Il se distingue notamment par une technique cinématographique qu’il a développée dans les années 1950.
Il utilise des téléobjectifs pour le rendu particulier de l’image qui lui permettent de filmer les acteurs de loin sans les troubler, mais aussi la technique du volet comme mode de transition entre deux scènes.
Kurosawa tourne également avec plusieurs caméras, ce qui lui permet de filmer une même scène de plusieurs angles.
Enfin il utilise remarquablement les événements naturels pour renforcer les ambiances, comme la pluie dans la bataille finale des Sept Samouraïs ou le brouillard dans Le Château de l’araignée.

Malgré certains critiques japonais considérant Kurosawa comme trop occidentalisé, il a été profondément inspiré par la culture japonaise et notamment le kabuki, le théâtre nô et le genre de cinéma jidaigeki.

Akira Kurosawa s’éteint à l’âge de 88 ans, le 6 septembre 1998, à Tokyo.

Akira Kurosawa