Bonsaïs, jardins Japonais et Kokedama

28 juillet 2021 dans Intervenant, LWE

Les 16 et 17 octobre 2021 Tsukimi, dans le cadre des LWE, vous propose de découvrir les jardins japonais et les arbres en pot plus connus sous le nom de bonsaïs.

Au cours de ce week end, une conférence animée par Jean Marc Lucas pour vous faire découvrir les bonsais et leur histoire, une autre conférence avec Gilles Touret afin d’en savoir plus sur les jardins japonais.

Une présentation de bonsaïs dans les locaux d’Orion 1.7, et aussi pour ceux qui souhaitent découvrir le kokedama, un atelier où chacun pourra s’inscrire afin de participer.

Les conférences, et présentations d’arbres en pot sont GRATUITES

Jardin Japonais

Le jardin japonais (日本庭園) est issu de la tradition antique japonaise. Il se trouve aussi bien dans les demeures privées que dans les parcs des villes comme dans les lieux historiques : temples bouddhistes, tombeaux shintoïstes, châteaux.

Au Japon, l’aménagement de jardins est un art important et respecté, partageant des codes esthétiques avec la calligraphie et le lavis. Le jardin japonais cherche à interpréter et idéaliser la nature en limitant les artifices. Certains des jardins les plus connus en Occident comme au Japon sont des jardins secs ou « jardins zen », composés de rochers, mousses et graviers.

A découvrir avec Gilles Touret : https://esprit-zen.net/

Bonsaï ou arbre en pot

Le bonsaï est originaire de la tradition Chinoise qui consistait a mettre en pot des arbustes prélevés dans la nature. Cette façon de faire arrivé au Japon vers l’an 1500 ans ou elle fut codifiée, et devint une forme d’art.

Ces arbres restent petits grâce à une taille constante et régulière.
Un bonsaï peut mesurer de quelques centimètres à plus d’un mètre de hauteur.

Le kokedama (苔玉) est une « sphère de mousse » au cœur de laquelle s’épanouit une plante.

Programme du week-end des 16&17 octobre

Durant tout le week-end, vous pourrez assister à la présentation des bonsaïs.
Il ne s’agit pas d’une exposition à proprement parler, car ce genre d’évènement nécessite une présentation particulière des arbres en pot…

  • Samedi 16 octobre
    • 14 heures, ouverture au public
    • 15 heures, conférence autour des bonsaïs par Jean Marc Lucas
    • 16h30, atelier kokedama (participer)
    • 18h30, fermeture
  • Dimanche 17 octobre
    • 9h30, ouverture au public
    • 10h00, conférence autour des jardins japonais par Gilles Touret
    • 11h00, atelier kokedama (participer)
    • 13 heures, fermeture

Pour participer à l’atelier de kokedama, une somme de 20€ est demandée par personne ; cela inclut les fournitures et les conseils de l’intervenant.
Chaque personne ayant suivi cet atelier créatif repartira avec sa création.

Adresse
107 Allée François Mitterrand, 76100 Rouen
(Accès opposé à la Seine, porte A)

Conditions sanitaires
L’accès à l’évènement est GRATUIT se fera selon les conditions sanitaires en vigueur.

Premier moment, Tsukimi LWE : katana

2 juillet 2021 dans LWE

Le week-end des 19 et 20 juin 2021 a eu lieu le premier rendez-vous : Tsukimi LWE.
Ce premier évènement était organisé autour du katana, le sabre des samurai.

Au programme, rencontres, conférences autour du katana et de son histoire à travers les époques.
Démonstrations de battodo, aikiken et kendo.
Passionnés dans leurs domaines, F. van de Walle, R. Pasquette et J. Marchand sont venus à la rencontre du public, le samedi après-midi et le dimanche matin.
Les visiteurs ont pu apprécier l’exposition composée d’armure, ainsi que de kabuto (casques) et mempo (masques).
Des lames de katana, des sabres de diverses tailles et époques  étaient exposés, ainsi qu’une collection de flèches d’archer.

Ce rendez-vous n’aurait pu avoir lieu sans l’aide de notre partenaire Orion 1.7, qui a mis à disposition les locaux cette fameuse constellation d’entreprises, au Hangar 107 de Rouen.

Retour en photos sur ce rendez-vous qui en augure d’autres… sur d’autres thématiques (liées au Japon).

Pinceaux de Kawajiri, Hata Bunshindou

28 juin 2021 dans Culture

Un pinceau vient deux fois à la vie, celle-ci ne prend de sens qu’une fois dans la main de l’utilisateur

Maître Hata*

L’atelier Hata Bunshindou se situe dans la ville de Kawajiri à Hiroshima, et c’est ici que le père et le fils Hata fabriquent leurs pinceaux, à la main, avec plus de 70 étapes dans le processus.

L’idée est simple, aligner des poils lisses par longueur pour former une brosse. Souple mais résistante, absorbant l’encre et accompagnant le mouvement.
L’application, elle, est minutieuse : il faut à chaque étape enlever les poils abîmés, désordonnés ou courbés, ceci grâce à la vue et au toucher de l’artisan. Le plan est dans sa tête, il connait la particularité de chaque poil qu’il choisit pour son objectif.
Il s’agit d’un des artisanats les plus complexes à assimiler. Hidetoshi NAKATA, ancien joueur de la Serie A a parcouru le Japon pour apprendre la culture de l’artisanat traditionnel et a essayé de les pratiquer, et il a trouvé que les pinceaux de Bunshindou se démarquaient par cette difficulté à apprendre.

La particularité est que la confection est suivie du début à la fin par un seul et même artisan, sans division du travail, ce qui implique un apprentissage long, afin de maîtriser chacune des techniques.

Quelle est l’étape la plus importante ?

Toutes, car si une seule est ratée, alors le pinceau n’est pas réussi.
Les pinceaux sont faits avec la plus grande concentration et chaque pièce est unique.
Mais à la fin de son travail, ça n’est que la première naissance. Le pinceau, une fois dans la main d’un calligraphe, subit une renaissance, et trouve un objectif à sa vie : apprendre à écrire, transmettre un message ou encore dessiner une œuvre d’art.

Pour préserver ce savoir-faire tout en innovant et s’adaptant, Bunshindou met son art en pratique pour la confection de pinceaux de maquillage. Sélectionner de bons poils, les manipuler avec soin, minutie et patience, tout autant de qualités qui s’appliquent dans ce nouveau domaine.

*Yoshiyuki HATA, troisième maître de l’atelier, premier artisan des pinceaux de Kawajiri a avoir été reconnu comme artisan traditionnel par le ministère de l’économie et de l’industrie du Japon.
Il s’est intéressé particulièrement au poil de bouc, difficile à manipuler mais donnant des pinceaux d’une qualité exceptionnelle, il s’est rendu lui-même en Chine pour rencontrer les éleveurs et commander des poils qui lui conviennent.
Récompensé de nombreuses fois pour son travail, son plus grand plaisir reste de permettre aux artistes de s’exprimer librement avec les meilleurs outils possibles.
Il travaille avec son fils Koso, héritier de l’atelier, un des artisans les plus jeunes du milieu, cherchant à conserver cet art pour le transmettre, tout en y apportant sa contribution pour les générations futures.

Découvrir l’atelier Pinceaux de Kawajiri

Comment choisir son pinceau ?

Article de A. Oulebsir

ORION 1.7 : la constellation d’entreprises

9 mars 2021 dans Partenaires

ORION 1.7 est un lieu de partage et d’expertises offrant des prestations en cohérence avec les besoins d’entreprises matures.

Cet espace de pro-working est propice au développement d’un écosystème innovant et performant.
C’est le cœur de vie des entreprises, il est basé sur la synergie et place l’humain au centre.

Situé à Rouen dans le cadre unique du Hangar 107, cet espace de pro-working de plus de 1.000 m² propose à la location des bureaux privatifs et des bureaux partagés ainsi que des espaces communs, des open-spaces et des salles de réunions.

Grâce au fondateur d’ORION 1.7, Mounir Megherbi, un nouveau partenariat se met en place.

A découvrir : http://orion.immo/